Application : Lost my name

Publié le Publié dans eBook
Visuel blog 10

Lost my name

 

S’il est vrai que la littérature n’a pas encore fait sa révolution numérique, il existe dans le monde des gens à peu près aussi fous que nous qui tentent de raconter des histoires différemment grâce au support numérique.
 
Je vous propose donc une nouvelle série de billets sur ces applications rafraîchissantes qui exploitent les capacités numériques pour proposer bien plus qu’un ePub. Ce que nous présenterons d'ici quelques semaines sera forcément différent, mais cela peut donner un avant-goût de ce que nous préparons.

 

Lost my name

Pour ouvrir le bal, j’ai choisi Lost my name  (et son petit frère, « The Incredible  Intergalactic Journey Home »).

 
LetterADéveloppé par une société anglaise, « Lost my name » s’adresse aux jeunes lecteurs et raconte l’histoire d’un enfant qui ne se souvient plus de son prénom. Grâce à un algorithme développé pour l’occasion, une histoire unique est générée pour chaque enfant, en partant des lettres de son prénom (chaque lettre donne lieu à une rencontre avec une créature donc le nom commence par la lettre en question). Le livre est ensuite imprimé (à la demande) et expédié.
Et le succès est clairement au rendez-vous : en moins de 3 ans, la société a vendu plus d’un million trois cent mille exemplaires de son livre personnalisé (et près de 90 000 en France). Elle emploie maintenant 70 personnes pour générer ses histoires personnalisées, toujours dans le domaine de la littérature enfantine.
 
 
 

À l’automne dernier, elle a même poussé plus loin la personnalisation avec sa nouvelle histoiretjh The Incredible  Intergalactic Journey Home. Elle raconte l’histoire d’un garçon perdu dans l’espace qui tente de rentrer chez lui (le célèbre syndrome E.T., mais à l’envers ). L’histoire intègre notamment le voisinage du jeune lecteur, avec des lieux importants de son entourage immédiat (comme la tour Eiffel) ainsi qu’une carte de sa maison.
 
 Un bien bel exemple, qui prouve, une fois n’est pas coutume, que papier et numérique peuvent non pas s’opposer mais s’allier pour raconter une histoire unique à chaque lecteur.
 

Un grand merci à Josselin, camarade startupper, pour avoir attiré mon attention sur cette société !
 
Si vous aussi vous connaissez des applications de lectures innovantes, n'hésitez pas à nous en faire part en commentaire.