Écriture et lecture multilinéaire

Publié le Publié dans eBook, Writer
Visuel blog 3

Ecriture et lecture multilinéaire

 
La promesse de Via Fabula est de fournir une histoire adaptative, qui change en fonction de son lecteur. Il existe au moins deux manières d’y parvenir : la génération dynamique d’histoire et l’écriture multilinéaire. La première n’en étant qu’à ses balbutiements, nous avons opté pour la seconde.
 
De prime abord, l’écriture multilinéaire (en gros, écrire plusieurs variations de son histoire, soit menant à des fins totalement différentes, soit explorant différentes manières de parvenir à la même fin) semble contre-naturelle. Pourtant, à y réfléchir, écrire de manière linéaire, c’est constamment faire le choix de dire une chose, poursuivre une ligne narrative et faire le deuil de mille autres intrigues possibles. Généralement, les écrivains rationalisent ces choix, mais ils sont souvent arbitraires. Ecrire de manière multilinéaire, c’est explorer plusieurs voies et voir à quel dénouement mène chacune d’entre elles, ce qu’elle fait aux personnages, ce qu’elle fait au sens de l’ensemble, au genre, etc.

 

tracks
Tracks (from Flickr)

Avec une histoire multilinéaire, l’écrivain n’est plus obligé de faire le deuil d’une vision de l’histoire au profit d’une autre. Mieux, avec une histoire adaptative, il existera des lecteurs pour chacune d’entre elles.

Côté lecteur, une histoire multilinéaire a aussi ses avantages : en effet, de multiples issues potentielles sont toujours présentes dans la tête du lecteur. Ce sont d’ailleurs elles qui expliquent le suspense. Or, justement, une histoire multilinéaire rend plusieurs issues possibles réelles et donne ainsi une réalité physique à des projections qui ont toujours déjà (eues) lieu dans la tête des lecteurs.

 
 
 
 
 Pour le lecteur, continuer à lire – ou relire autrement – revient donc, au moins en partie, à évaluer ses propres prédictions et les comparer avec les issues inventées par l’auteur.
 
Pour la petite histoire, Marc Jallier est parti d’une de ses nouvelles existantes pour écrire et développer avec nous Chronique(s) d’Abîme. Il a donc « laissé pousser » de nouvelles intrigues à partir du texte initial. Lors des tests, les réponses de nos utilisateurs nous ont permis de tirer plusieurs enseignements :
  • L’histoire originale n’a quasiment jamais été citée comme étant la meilleure variation,
  • Des lecteurs différents ont préféré des variations différentes,
  • Aucun lecteur n’avait prévu l’intégralité des dénouements possibles (il faut dire qu’avec 8 à 9 fins alternatives, il avait mis la barre très haute).
Ce qui tend à prouver que ce genre d'histoire a à la fois de l'intérêt pour les auteurs et les lecteurs !

 

Un grand merci à Klaus Speidel pour nos entretiens hautement éclairants sur la multilinéarité, et dont les lumières ont nourri cet article.

4 réflexions au sujet de « Écriture et lecture multilinéaire »

  1. J’ai entendu cette nouvelle »approche » de lecture sur une chaîne télévisée…..aussitôt sur le site….je suis juste conquise et emballée par se new concept….
    Je n’ai qu’une hâte….lire les premiers mots et me laisser emporté…et par l’histoire et par ma vie….Magique de savoir que ma vie ma ville mes humeurs « changent « en continu l’histoire….c’est juste fabuleux….

    1. Merci beaucoup pour ce commmentaire ! Nous espérons que vous avez pu découvrir Chronique(s) d’Abîme et que vous avez aimé cette nouvelle expérience de lecture.
      Vos encouragements nous poussent à nous améliorer encore et encore ! Merci !

  2. Bonjour

    J’ai lu et relu les explications données sur l’écriture d’une Histoire multilinéaire , mais pour être franc, je ne comprends pas vraiment.

    Cependant une chose est sûre, je suis intéressé par cette idée et la raison de cet intérêt est la suivant : je m’y suis déjà essayé.
    Alors bien évidemment, je veux refaire l’essaie mais bien avant, il faudrait que je comprenne bien les explications que vous donnez.

    Si vous le souhaitez, je vous enverrai le tapuscrit que j’ai.

    Merci.

    1. Bonjour Donatien,

      Votre question est tout à fait compréhensible.
      Nous avons écrit deux autres articles beaucoup plus concrets sur l’écriture d’une histoire multilinéaire, les avez-vous lu ? Vous pouvez les retrouver ici : http://www.viafabula.com/blog/histoire-adaptative-mode-demploi/ et http://www.viafabula.com/blog/modele-histoires-adaptatives/ .
      Si, après la lecture de ces deux articles, vous êtes encore un peu perdu, nous pourrons nous contacter plus longuement par mail ou téléphone pour que nous puissions répondre de manière plus personnalisée à vos questions.

      Nous serions en tout cas ravis de lire vos écrits.

      Excellente journée à vous !

Les commentaires sont fermés.